L'art de (se) diriger ( le blog de Laurent Pellegrin)

L'art de (se) diriger ( le blog de Laurent Pellegrin)

La force du collectif

Les plus faibles apprendront toujours des meilleurs. Les sciences de l’éducation ont, depuis longtemps, prouvé que les classes les plus performantes sont celles présentant la plus grande diversité sociale et culturelle, contrairement aux classes très homogènes. L’idée est que les têtes de classe tirent vers le haut les moins bons et ces derniers, par pression sociale, vont chercher à progresser et rattraper leur retard. Une dynamique s’installe alors et booste les capacités de chacun. Dans le monde de l’entreprise ou à l’échelle d’un pays, c’est pareil : l’hétérogénéité et la différence sont les éléments essentiels du progrès humain.

 

Il s’agit ici de la «théorie gestaltiste» forgée par le psychologue allemand Wolfgang Köhler, qu'il résume ainsi : « La force collective est plus importante que la somme des forces de chaque participant. » Le chercheur a étudié les performances de rameurs lors de compétitions d’aviron. Son constat : les résultats, lors des épreuves collectives, sont supérieurs à ceux des épreuves individuelles. C’est l’une des clefs de la théorie gestaltiste : l’enthousiasme, l’effort et la persévérance sont décuplés par le collectif.

 

En savoir plus ; http://theconversation.com/vive-le-management-diversifié



04/07/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres